Programmes

 

 

La première année, nommée Lettres supérieures ou Hypokhâgne, est une année de formation générale de haut niveau, sans dominante (toutes les disciplines sont considérées à égalité) et où la spécialisation n’est pas nécessaire. A l’issue de l’hypokhâgne on peut tenter avec de sérieuses chances de réussite certains instituts de sciences politiques, les écoles d’orthophonie, etc. Plus généralement on obtient au mois de juin une équivalence en première année de licence et le droit de poursuivre en seconde année.

 

Tronc commun

Enseignements complémentaires optionnels

 Français

5h

 Module de spécialité Latin

2h

 Philosophie

4h

 Module de spécialité Grec

2h 

 Histoire

5h

 Géographie

2h

 Géographie

2h

 Langue vivante B

2h

 Langue vivante A

4h

 Cinéma-Audiovisuel

4h

 Education Physique et Sportive

2h

 Musique

6h

 Langues et culture de l’Antiquité

3h

 
 Langue vivante B

 2h 

 

 

La seconde année, nommée Première supérieure ou Khâgne, est l’année de spécialisation et de préparation du concours de l’ENS de Lyon (paragraphe suivant) ; tout en continuant à suivre un enseignement interdisciplinaire, selon un programme renouvelé tous les ans dans chaque discipline, chaque élève est inscrit dans une spécialité (Lettres Modernes, Histoire, Géographie, Anglais, Cinéma, Musique).

 

Tronc commun

Enseignements de spécialité

 Français

 5h 

 Série Lettres

 Option Lettres  modernes

 Français

 6h 

 Philosophie

 4h 

   

 Latin ou LVA

 2h

 Histoire

 2h 

 Série Langues  vivantes

 Option Anglais

 Anglais LVA

 7h

 Géographie

 2h

   

 LV B

 2h

 Langue vivante A

 3h

 Série Sciences humaines

 Option Histoire-Géographie

 4h –  4h

 Education  physique

1h

 Série Arts

 Option Cinéma

 4h

     

 Option Musique

 6h

 

A l’issue de la Khâgne, les étudiants ont de très fortes chances (90%) d’obtenir une équivalence de seconde année de licence ; le concours de l’ENS de Lyon est en lui-même extrêmement sélectif, mais il est aussi une banque commune d’épreuves littéraires qui ouvre l’accès à d’autres écoles ou institutions du supérieur. De plus une réussite au seul écrit est en soi une ligne importante dans un CV ; une sous-admissibilité au concours de l’ENS donne droit à une validation totale des équivalences universitaires dans la discipline choisie. La deuxième année peut se transformer en troisième année (avec un nouveau programme) pour ceux qui souhaitent présenter une deuxième fois le concours.