Historique
   Organigramme
   Internat et demi-pension
   Infos pratiques
   Localisation
   Contact
   Associations
 
Post BAC > CPGE Présentation
Hébergement et restauration des étudiants | La classe de «Lettres Supérieures» et la «Première Supérieure» |
L'option Cinéma-Audiovisuel | L'option Musique

Silence, on tourne!

Accès au blog de la CPGE

Silence, on tourne! 

La classe de «Lettres Supérieures» et la «Première Supérieure»

       On appelle Lettres Supérieures (Hypokhâgne) et Première Supérieure (Khâgne) les deux classes préparant aux concours de l’E.N.S et des Ecoles de Commerce (voie littéraire). L’Hypokhâgne est une année de formation générale de haut niveau, sans dominante (toutes les disciplines sont considérées à égalité) et où la spécialisation n’est pas nécessaire. La Khâgne est l’année de préparation directe au concours, soumise à un programme renouvelé tous les ans dans chaque discipline. Chaque élève est inscrit dans une spécialité (Lettres Modernes, Histoire, Géographie, Anglais, Cinéma) qu’il présente au concours et qui est validée à l’Université par une équivalence de la 2ème année de Licence (réforme universitaire L.M.D Licence, Master Doctorat). Cette deuxième année n’est pas forcément la dernière. On peut se présenter 3 fois au concours et les meilleurs ou les plus déterminés peuvent ainsi redoubler («cuber») voire même tripler («bicater») ; compte tenu de la difficulté du concours, les normaliens se recrutent en majorité parmi les élèves qui ont fait plusieurs années de Khâgne.

 


Intérêt et avantages de ce type de préparation

    

Traditionnellement le khâgneux jouit d’une bonne réputation : on reconnaît en lui un étudiant qui sait et aime travailler : c’est le résultat du bon encadrement qui caractérise ces 2 années de classe préparatoire, depuis l’accueil et le logement proposé par le lycée jusqu’au suivi du travail assuré par les professeurs. En outre la «prépa» d’Henri-Martin dispose de sa bibliothèque, ouverte même en soirée, et de plusieurs salles d’étude calmes et isolées du reste de l’établissement. L’ensemble de ces conditions de vie et de travail rendent les études beaucoup plus efficaces en «prépa» qu’à l’Université.

Cette supériorité se traduit par l’équivalence de la 2ème année de Licence offerte en fin de deuxième année : les professeurs de khâgne la proposent, les Universités l’accordent. Si cette validation des acquis n’est pas systématique, elle reste cependant  la règle générale. En conséquence, là où à l’Université plus d’un étudiant sur deux met 3 ans pour obtenir la 2ème année de Licence  90 % des khâgneux l’ont en deux ans et obtiennent ainsi une licence en 3 ans dans l’Université de leur choix.

 

 

 

 

 

 

Pourquoi une prépa?

Pour "garder une ambiance de classe" Sophie
Pour "acquérir un meilleur niveau de culture générale" Rita
Pour "la possibilité d’approfondir mes connaissances dans toutes les matières" Anne
Pour "acquérir des méthodes de travail" Sabrina
La prépa littéraire permet "un large éventail de possibilités pour la suite..." Marion
Pour "découvrir une nouvelle façon de travailler" Evelyne
Elle constitue "une transition entre le lycée et le supérieur" Laurianne
C’est "une bonne étape sur le plan culturel" Céline

"un cadre agréable et privilégié" Anne
"... une bonne ambiance... un respect mutuel..." Anne
"... on est tous solidaires..." Gwendoline
"... les profs sont vraiment humains et sympathiques... et entre élèves, on s’entraide et se soutient..." Laurianne
"l’écoute attentive et humaine, les conseils et les discussions" Amandine

 

 

 

L'option Etudes Cinématographiques et Audiovisuelles

L'option "Etudes Cinématographiques et Audiovisuelles", qui s'intègre au cursus traditionnel des classes préparatoires littéraires est proposée au lycée Henri-Martin de Saint-Quentin en première année (Hypokhâgne) ainsi qu'en deuxième année (Khâgne).

Le Lycée Henri Martin fait partie des huit lycées en France où est dispensé  cet enseignement, mais il est un des rares à disposer d'un internat. Le CDI possède un fonds cinéma spécifique : livres, périodiques, DVD permettant aux étudiants de parfaire leur culture cinématographique.

Les étudiants des classes préparatoires ont accés aux locaux techniques des BTS dans le cadre de créneaux d'activités autonomes (hors emploi du temps) leur permettant ainsi de mener à bien des projets techniques personnels.

Profil des étudiants

Cette option s'adresse aux élèves admis en classe préparatoire littéraire passionnés de cinéma, soucieux donc d'approfondir les matières générales, et de développer un solide niveau de culture en cinéma. Elle s'adresse (mais pas uniquement) aux anciens élèves de l'option obligatoire cinéma audiovisuel des classes secondaires désireux de prolonger leur cursus "cinéma" au niveau du supérieur. S'il n'est pas nécessaire d'avoir fait du cinéma au lycée, les élèves doivent cependant se montrer cinéphiles.

Contenu de l'enseignement

Les études cinématographiques et audiovisuelles en classes préparatoires articulent en permanence les dominantes suivantes : l'histoire et la théorie du cinéma, l'analyse filmique, l'économie du cinéma et de l'audiovisuel, la pratique créative. Le cursus prépare les étudiants aux épreuves des concours des ENS : dissertation sur une problématique esthétique ou historique, analyse de séquence à l'oral, épreuve pratique (écriture de scénario, mise en scène ou montage), et oral de culture générale.

L'hypokhâgne (4 heures par semaine) fixe les notions de base de ces quatre dominantes  tout en les problématisant et en les mettant en perspective par rapport à des questions d'esthétique générales.

La khâgne (4 heures par semaine) est organisée autour d'un programme de deux questions (une question renouvelée chaque année) fixées par l'Ecole Normale Supérieure : une question générale d'esthétique cinématographique ("le comique cinématographique" en 2008 et 2009, la couleur en 2010 et 2011), et une question plus circonscrite dans le temps et l'histoire (un courant ou un genre  au cinéma, ou un ensemble de films d'un auteur, "la période américaine de Fritz Lang" en 2007 et 2008, le néoréalisme en 2009 et 2010, Tex Avery en 2011 et 2012).

Les épreuves de l'option "cinéma" sont dotées de coefficients importants au concours d'entrée à l'ENS : 2 à l'écrit (sur 8) et 1.5 à l'oral (sur 4.5) avec la possibilité de choisir le cinéma lors de l'épreuve obligatoire de culture générale littéraire et artistique (coeff.1). Il s'agit donc d'une option forte. Le cinéma représentera donc pour les élèves qui en feront le choix une "matière de référence" de la classe de khâgne (notamment pour les inscriptions en équivalences à l'université qui se feront également en cinéma.)

Débouchés

Les étudiants inscrits dans cette option cinéma préparent avant tout le concours d'entrée à l'Ecole Normale Supérieure - Lettres Sciences Humaines - de Lyon. Mais l'enseignement qui leur est dispensé leur permet aussi d'envisager de passer le concours d'entrée d'écoles de cinéma (ENSMIS (ex - FEMIS), Ecole nationale de la photographie d'Arles...) ou de poursuivre un cursus de cinéma à l'université. Les ECTS accordés à l'issue de la première année puis de la deuxième (sous réserve d'un niveau convenable) 120 au total, permettent de s'inscrire directement en troisième année de licence.

Pour tout renseignement complémentaire, s'adresser à Yannick Mouren, responsable de l'option cinéma en CPGE :

cinemacpgehm@gmail.com

L’option Musique

henrimartinmusique.wordpress.com

210 heures (35 semaines de 6 heures)
Le programme de l’option musique en première année de CPGE littéraire s’articule en deux grands ensembles
comprenant chacun deux modules.
Les enseignants organisent librement ces ensembles et leurs modules au cours de l’année.
L’enseignement ne comporte pas de programme limitatif, il est ouvert et généraliste.
Il respecte l’équilibre proposé dans les modules entre les composantes théoriques et pratiques.
Il intègre en les hiérarchisant tous les types d’oeuvres et de supports dans le domaine de la musique.

Ensemble A – Composante historique et socio-économique (environ 100 h).

Module 1 – Histoire de la musique, esthétique et culture musicale générale (80 h)
• Contenus d’enseignement
- Etude des différentes périodes de l’histoire de la musique en rapport avec l’histoire des arts ;
- Etude des différentes esthétiques en relation avec les grands courants philosophiques ;
- Etude de problématiques, notions musicales liées à l’interprétation ou la conception de l’oeuvre ;
- Etudes d’oeuvres représentatives des différentes esthétiques de l’histoire ;
- Etude d’oeuvres représentatives de toutes les époques de l’histoire de la musique ; formes et fonctions
de la musique dans l’histoire.
• Méthodes de travail
- Cours magistraux ; recherches individuelles et collectives donnant lieu à des exposés ;
coopérations interdisciplinaires au sein de l’établissement ; concerts, spectacles et
rencontres avec des professionnels de la musique.
Module 2 – Musique et société (20 h)
• Contenus d’enseignement
- Influence des contextes sociaux, politiques et économiques sur les esthétiques musicales ;
- La musique et son public : la notion de concert, les sociétés de concert, le récital, le festival, l’édition et l’enregistrement, etc.
• Méthodes de travail
- Cours magistraux ; recherches individuelles donnant lieu à des études de cas choisies en début d’année ; coopérations interdisciplinaires au sein de l’établissement ; interventions de spécialistes (musicologue, universitaires, chercheurs) des différents domaines concernés ;

Ensemble B – Composante analytique et pratique (environ 110 h)

Module 1 – L’oeuvre et son langage (50 h)
• Contenus d’enseignement
- Etude des notions essentielles du langage musical dans toutes ses dimensions (le temps et le rythme,
l’harmonie et la couleur, le matériau et la forme, la dynamique, etc.) ;
- Etude des relations de la musique à d’autres formes d’expression (texte, danse, image fixe ou animée, etc.) ;
- Analyse de l’oeuvre musicale :
- Formelle, thématique, timbrale, harmonique, etc. ;
- Sémiologique, sociologique, historique, politique ;
- Lecture analytique de partitions d’orchestre ;
- Commentaires d’écoute.
• Méthodes de travail
- Cours magistraux ; recherches individuelles et collectives donnant lieu à des exposés ;
coopérations interdisciplinaires au sein de l’établissement.
Module 2 – L’oeuvre, sa réalisation et son interprétation (60 h)
• Contenus d’enseignement
- Ecriture musicale : maîtrise de l’écriture tonale pour quatuor à cordes ; lecture des oeuvres interprétées par les étudiants (style, forme, langage, etc.) et commentaires comparés ; travail de l’oreille lié au commentaire d’écoute.
• Méthodes de travail
- Cours magistraux et travail en atelier ; recherches et réalisations individuelles et collectives ; partenariat avec des artistes, des universitaires, des institutions et des sites spécialisés.

Architecture du programme de deuxième année (KHÂGNE)

Le programme de travail de l’option musique de deuxième année de CPGE littéraire si situe dans la continuité et
l’approfondissement du programme de première année.
L’équilibre entre théorie, culture et pratique est maintenu.
Le programme limitatif est constitué de deux questions renouvelées par moitié chaque année.
L’une s’appuie sur une notion structurante du langage musical ou une problématique transversale qui sera
étudiée à travers des périodes historiques et des modes d’expression différents.
L’autre est chronologiquement délimitée et s’attache à l’étude d’un genre, d’un style ou d'un courant esthétique.
Les deux sujets sont adossés à un corpus d’oeuvres.

 

Enseignements obligatoires
Enseignements complémentaires
(au choix de l’étudiant)
Enseignements à option
 
HK
KH
HK
KH
Français
5h
5h
Module de spécialité Latin
2h
Série Lettres
Option Lettres Modernes
Français
6h
Latin ou LV1
2h
Philosophie
4h
4h
Module de spécialité Grec
2h
Série Langues Vivantes
Option Anglais
Anglais LV1
7h
LV2
2h
Histoire
5h
2h
Géographie
2h
Série Sciences Humaines
Option
Histoire Géographie
Histoire Géographie
4h
4h
Géographie
2h
2h
Langue vivante B
2h
Série Arts
Option Cinéma
   4h
Langue vivante A
4h
3h
Cinéma-Audiovisuel
4h
 
Option Musique
   4h
Education Physique et Sportive
2h
1h
Musique
6h
       
Langues et culture de l’Antiquité
3h
           



Concours et débouchés

Le concours de l’ENS est divisé en 3 séries, Langues Vivantes, Sciences Humaines, Lettres et Arts.
La Musique est une spécialité de cette dernière série, au même titre que les Lettres Classiques, Lettres Modernes, Etudes cinématographiques, Etudes Théâtrales et Histoire des arts.
Cette option suppose – sans l’exiger toutefois – d’avoir suivi une formation musicale au lycée ou à l’extérieur (Ecole de Musique ou Conservatoire).
Comme il y a chaque année environ 40 places au concours par série, les étudiants de la spécialité Musique sont en concurrence avec les candidats des autres spécialités de la série Lettres et Arts, mais des harmonisations sont faites afin qu’aucune spécialité ne soit défavorisée : en d’autres termes, un candidat spécialité Musique a autant de chances de réussir, qu’un candidat spécialité Lettres Modernes ou Théâtre.
Enfin, la Khâgne option Musique apporte à l’étudiant l’équivalence des deux premières années de Licence de Musicologie (Histoire de la musique, écriture, pratique musicale).

Avec cette licence, l’étudiant peut envisager de s’orienter vers les concours du CAPES ou de l’Agrégation de Musique ou bien vers d’autres formations (Masters) tournées vers l’administration, la diffusion ou la gestion de la musique.


Un réseau partenarial étendu et diversifié

- Des partenaires privilégiés :

* Le Conservatoire à Rayonnement Départemental de Saint-Quentin
* L’ADAMA – Association pour le Développement des Actions Musicales de l’Aisne – qui assure la direction artistique des festivals de Saint-Michel- en –Thiérache et de Laon.
Cette association proposera des accès privilégiés à des concerts, des rencontres avec des artistes et des interventions de musicologues, d’historiens…

- Un deuxième cercle de partenaires à dimension régionale :

* Le réseau ALFA (Alliance de Lieux des Formations en Arts) autour de la faculté des Arts de l’UPJV (Université de Picardie Jules Verne)
* Le Conservatoire d’Amiens
* L’UFR de musicologie de Reims
* L’Orchestre Régional de Picardie
* Le Théâtre Impérial de Compiègne

- Des partenaires ponctuels :

* Le Groupe de Recherches Musicales (GRM) de Paris
* Radio France (les Musiciens Metteurs en Ondes)
* L’Institut de Recherche et Coordination Acoustique /Musique (IRCAM) de Paris
* Des professionnels : ingénieurs du son, musicologues, compositeurs de musique de films, directeurs de festivals…


A proximité, un B.T.S. Audiovisuel avec 5 options, dont l’option « son ».

Hébergement et restauration des étudiants (khâgne et hypokhâgne)

L'inscription comme pensionnaire est valable pour la totalité de l'année scolaire.

Les frais de pension correspondent à un forfait annuel payable en 3 termes répartis comme suit :

 

 Frais de pension année 2011

 Annuel (100%)

 terme janvier-mars

(40 %)

terme avril-juin

(15%) 

 terme septembre-décembre

(45%)

 Post-baccalauréat (HK-KH) en chambre double

 1368 €

547.20 € 

205.20 € 

615.60 € 

(Les tarifs sont validés par le Conseil Régional de Picardie et sont établis par année civile)

Les frais de pension sont exigibles en début de chaque trimestre. Tout terme commencé est dû en totalité.

Tout changement doit être motivé et demandé par écrit au Chef d'établissement avant le début du trimestre suivant. Les frais ont un caractère forfaitaire et couvrent tout le trimestre quel que soit le nombre de repas pris ou le nombre d ejours passés au lycée.

L'établissement fournis le matelas, le traversin, les couvertures et un couvre-lit. Le plus grand soin devra être apporté à cette literie. Toute détérioration sera facturée.

Remarque :

Les appareils électriques autres que radio-réveil, sèche-cheveux, rasoirs sont interdits (cafetière, plaque chauffante, radiateurs, télévision, ...)

Le blanchissage des draps et du linge de l'élève n'incombe pas à l'établissement.


Important :

L'établissement est fermé du samedi 12h30 au lundi 7h30, pendant les vacances scolaires ainsi que les jours fériés.

L'accès à l'internat est interdit à toute personne étrangère à l'établissement.

* Autres possibilités d'hébergement

1) Le CROUS

Renseignements :

Secrétariat du CROUS au 03 22 71 24 24

Chambre en appartement F4 (pour 4 personnes)

2) La maison de l'étudiant

Renseignements :

5 boulevard Roosevelt - 02100 Saint-Quentin

03 23 65 14 96 ou 03 23 65 15 72

3) A proximité du lycée

Chambres ou Studios avec APL

* Restauration

Restaurant universitaire fonctionnant au sein même de l'établissement du lundi midi au vendredi soir :

Différentes possibilités :

Réglement à la prestation au tarif du ticket-repas : 3 € (tarif CROUS réactualisé en juillet)

Réglement au forfait modulé Demi-Pension. Ex: tarif annuel pour 5 jours par semaine 473.40 € (autres tarifs sur demande à l'intendance du lycée)

 

 

 

 

 

 

 

 

 



 
© e-facto - mentions légales 
&catg=&tot=